Les résolutions

lundi, 09 janvier 2017

Les résolutions

À chaque année, personne n’échappe aux résolutions du Nouvel An: quelles seront les vôtres?

Celles-ci seront-elles un engagement, un désir, un vœu pieux?  

Avec ces résolutions, est-on censé résoudre, se résoudre ou s’y résoudre.  Comment s’y retrouver?

Il est sage de débuter en sachant que la résolution est avant tout l’action de dénouer un problème,  de le décomposer en passant des éléments compliqués aux éléments plus simples.

Le mot résolution  vient du verbe résoudre, action qui peut autant s’appliquer à un problème de mathématique qu’à un élément de la vie quotidienne.  Résoudre est lui-même l’héritier de deux mots latins, le re qui marque la force et  le soudre (par extension : solvere, solution).  On remarque ainsi que, dès l’origine, l’idée de solution était présente dans le verbe résoudre, à condition, toutefois, que l’on y mette la force... En l’imageant, on pourrait dire que pour résoudre un problème, on doit le faire fondre…le rendre soluble… et faire ainsi apparaître la solution.

En second lieu, si on utilise la forme pronominale "se résoudre", on fait alors glisser le sens autour des actions de  se séparer ou être converti dans un autre état. C’est d’ailleurs ce qui arrive souvent avec les résolutions du Nouvel An : on désire se convertir, se transformer, on désire passer d’un état à un autre, sans nécessairement y mettre la force... Précisons que, pour l’auteur de la résolution, le nouvel état envisagé est toujours perçu comme étant plus positif que le précédent…

Enfin, devant l’échec de la résolution, ne reste plus qu’à s’y résoudre, c’est-à-dire rendre les armes, accepter, capituler.  C’est à ce moment que meurent les résolutions qui deviennent alors des vœux pieux, des éléments pour lesquels l’auteur de la résolution n’a pas consenti à faire l’effort nécessaire à sa réalisation.

L’échec des résolutions est habituellement attribuable au fait que peu comprennent le concept même de résolution. Pour changer, il faut plus qu’espérer, il faut vouloir changer.  Il faut aussi que cette volonté de changement soit bien réelle, qu’elle ne soit pas simplement un prétexte ou des mots dits sans y penser; il faut que la volonté soit suffisamment forte afin de mettre en mouvement les actions nécessaires au changement.  C’est ici que l’on distingue la volonté, qui a comme but l’action, de l’intention qui ne fait que l’envisager…

En matière de résolutions, celles du Nouvel An comme celles en matière d’éthique, la volonté constitue l’ingrédient de base de la responsabilité qui, elle, signifie la capacité d’être reconnu comme étant l’auteur de nos propres actions.

La résolution est un engagement à la première personne.

Sur le plan de l’éthique, si la situation dans le monde vous paraît inacceptable, si vous êtes fatigué des scandales et des autres formes d’injustice : prenez la résolution de faire quelque chose à ce sujet. Prenez une résolution éthique.

Engagez-vous envers l’éthique.

Prenez part au débat.

Agissez.

Parce qu’en matière d’éthique, ne rien faire ce n’est pas être passif; ne rien faire c’est laisser  faire, c’est être complice.  

Résolument complice.

Quelle sera votre résolution éthique pour  2017?

Suivez-nous sur

Contactez-nous

René Villemure Éthicien.
4620 avenue Doherty
Montréal, QC H4B 2B3

514 369-2611
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En Europe

Représentation en Europe

AdGENCY Experts
Contact: Denis Adjedje
+ 33 (0) 6 60 47 60 06

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.adgency-experts.com

Au Canada

Représentation exclusive au Québec - Éthikos

Sophie Hamel-Dufour

514 369-2611
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© René Villemure 2018- Tous droits réservés. | Politique du site