Je est un autre, mais lequel...

mardi, 10 juillet 2018

Je est un autre, mais lequel...
Il y a de ces paroles prophétiques…

C’est Rimbaud qui, dans sa lettre à Georges Izambartd le 13 mai 1871 affirmait « Je est un autre ». Cette parole a été maintes fois reprise, même si elle est souvent incomprise ou difficile à comprendre hors de son contexte. 

Je est un autre. Et puis?

En son temps, Rimbaud n’aurait pas pu imaginer la puissance des médias sociaux, source intarissable d’incivilités. Bien évidemment, ce ne sont ni Twitter ni Facebook qui sont asociaux, non , ces outils sont neutres, en soi; ce sont leurs utilisateurs qui sont asociaux, ces utilisateurs qui ont oublié que nous vivons en société, société dans le cadre de laquelle nous avons des droits, certes, mais aussi des devoirs. Le premier de ces devoirs est, d’ailleurs, l’impératif de civilité. La civilité, cet ingrédient oublié qui rend possible la discussion.

La discussion? Qui veut discuter alors qu’il est plus simple de crier? Qui désire réfléchir alors qu’il est plus simple d’insulter? Le tout, fait à distance, ne pouvant ni ne voulant voir les dommages causés aux individus visés, en premier lieu, mais aussi, et peu s’en soucient, à la société en tant que collectivité.

Chacune des insultes proférées en ligne rogne un peu le pacte social qui, pour le moment, nous unit encore mais, pour combien de temps?

Le niveau global des discussions en ligne s’abaisse constamment et rien ne nous laisse croire qu’il en sera autrement bientôt. Plusieurs croient qu’il faudra une crise pour qu’un changement ne survienne. Pourtant, la crise est déjà là. La crise, le Krisis grec, c’est-à-dire le moment où l’on ne se reconnaît plus soi-même. 

Dans l’état actuel des choses, je ne reconnais plus la société dans laquelle je vis.

Sans nostalgie aucune et sans envie de retourner dans le passé, il faut tout de même se souvenir qu’il n’y a pas si longtemps les gens prenaient la peine de se saluer puis de discuter calmement tout en étant attentifs aux réactions de leurs interlocuteurs. Il n’y a pas si longtemps, on se souciait de l’autre. 

Ce qui manque aujourd’hui, c’est un peu plus de face à face plutôt que du «  écran à écran ».

Si, de nos jours, Je est devenu un autre, qui est cet autre que je ne reconnais plus?

L’éthique, c’est penser un peu moins à soi et un peu plus aux autres.

C’est à méditer

Bon été

Suivez-nous sur

Contactez-nous

René Villemure Éthicien.
4620 avenue Doherty
Montréal, QC H4B 2B3

514 369-2611
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En Europe

Représentation en Europe

AdGENCY Experts
Contact: Denis Adjedje
+ 33 (0) 6 60 47 60 06

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.adgency-experts.com

Au Canada

Représentation exclusive au Québec - Éthikos

Sophie Hamel-Dufour

514 369-2611
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© René Villemure 2018- Tous droits réservés. | Politique du site